BTP CFA Auvergne – Rhône-Alpes

Jacques Chirac, son investissement dans le développement de l’alternance

Jacques Chirac, sa déclaration sur l'apprentissage

Âgé de 86 ans, l’ancien Président de la République Française (1995-2007) est décédé ce jeudi 26 septembre 2019.

En 12 ans de mandat, il aura permis le développement rapide des modes de formations alternatifs que sont l’alternance (apprentissage entre autres), et qui rompent avec la formation classique. Retrouvez ici sa déclaration sur la réforme de la formation et de l’apprentissage le 11 janvier 2005 à Paris.

Paris - 11 Janvier 2005

Journaliste: Vous avez également évoqué, Monsieur le Président, la question de l'apprentissage qui est une question déterminante pour l'avenir de votre profession.

Jacques Chirac: Cette année sera marquée, en effet, par la mise en oeuvre de la réforme de la formation et de l'apprentissage. C'est une réforme essentielle. Nous devons mieux faire connaître les secteurs du commerce et de l'artisanat et inciter les jeunes à rejoindre ces professions dans lesquelles de nombreux emplois, et de bons emplois, ne sont pas pourvus.

Vos métiers sont très exigeants mais ce sont aussi des métiers passionnants pour des jeunes qui veulent s'investir, trouver un emploi, avoir la perspective de devenir chefs d'entreprise. Au cours des prochaines années, de nombreux artisans, et en particulier de nombreux boulangers et pâtissiers, vont partir à la retraite et chercher un repreneur. Nous devons donc préparer leur remplacement.

L'apprentissage et plus généralement l'alternance sont probablement les modes de formation les mieux adaptés à votre métier, à vos métiers. Ils offrent aussi les meilleurs taux d'insertion professionnelle en préservant le savoir-faire des artisans.

C'est pourquoi le gouvernement s'est engagé dans une réforme profonde afin d'intéresser davantage de jeunes aux métiers de l'artisanat. L'objectif fixé est à la hauteur des enjeux. Il prévoit de porter à 500 000 le nombre d'apprentis en 5 ans au lieu des quelques 350 000 actuels. Cette croissance du nombre d'apprentis concernera aussi, bien évidemment, le nombre d'apprentis boulangers qui sont actuellement à peu près 20 000.

Pour cela, le statut d'apprenti est revalorisé, l'accès à l'apprentissage et la durée des contrats sont assouplis, l'aide à l'employeur est fortement accrue par le biais d'un crédit d'impôt très incitatif et le financement global du dispositif d'apprentissage est amélioré. Vous avez évoqué un problème spécifique, qu'à ma courte honte, je n'ai pas réalisé. Je vous demanderai donc, tout à l'heure, de me le préciser de façon à ce que j'en ai bien conscience.

La loi d'orientation sur l'école, qui sera adoptée demain par le Conseil des ministres, permettra aussi de mieux prendre en compte les autres formations en alternance. L'objectif est de valoriser davantage encore auprès des jeunes et de leur famille les métiers manuels et les expériences professionnelles acquises au cours de la scolarité. La voie de l'apprentissage et de l'alternance n'est pas la seule qui nous permettra d'atteindre cet objectif, mais ce sera un élément essentiel pour l'atteindre.

Jacques CHIRAC

Jacques CHIRAC

Président de la République Française

BTP CFA Auvergne – Rhône-Alpes s’associe à la famille et aux proches de Mr Chirac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *