BTP CFA Auvergne – Rhône-Alpes

Lyon organisera les Worldskills 2023

Lyon organisera les Worldskills 2023

C’est à Kazan, en Russie, qu’a eu lieu le vote. Là où s’ouvre aujourd’hui (22 août) l’édition 2019 de ce concours international des métiers (qui mêle jeunes talents du BTP mais aussi fleuristes, cuisiniers, développeurs web …). Lyon a été désignée hôte de la finale mondiale des Worldskills 2023.

“Il nous a juste fallu trois tentatives pour y arriver”, a commenté, très ému, le président de WorldSkills France, Michel Guisembert une fois le résultat du vote connu. Lyon a été retenu par l’assemblée générale de WorldSkills, véritables Jeux olympiques des métiers, pour organiser en 2023 la compétition internationale, qui se tient tous les deux ans.

La métropole affrontait la ville japonaise d’Aichi.

1 600 jeunes d’une quarantaine de pays seront présents pour cette olympiade des métiers.

Les lieux qui accueilleront les Worldskills

Les organisateurs ont fait le choix d’accueillir les compétitions au centre des congrès Eurexpo, d’organiser les cérémonies officielles à la Halle Tony Garnier dans le 7ème arrondissement, et de loger les candidats sur le campus de l’INSA à la faculté de La Doua. La ville de Lyon organisera les finales françaises de WorldSkills France en 2020 et 2022, en vue de la compétition internationale de 2023.

Une candidature soutenue par L’Élysée

Pour la ministre du Travail Muriel Pénicaud, citée par WorldSkills France, la sélection de la France “est le symbole de la mobilisation sans précédent du gouvernement en faveur de l’enseignement professionnel et de l’apprentissage des jeunes dans notre pays“.

En mai, recevant à l’Elysée les jeunes de 18 à 23 ans sélectionnés pour la 45e édition de la WSI qui se tient à partir de ce jeudi en Russie, le président Emmanuel Macron avait de nouveau défendu l’apprentissage. Il avait alors réitéré son soutien au projet porté par WorldSkills France et la métropole de Lyon pour 2023. 

Seconde édition lyonnaise

Il y a 24 ans, en 1995 déjà, la capitale des Gaules avait accueilli cette compétition internationale qui est organisée tous les deux ans à travers le monde.

A travers cette compétition, “ce sont les savoir-faire français et notre attachement aux métiers d’art et d’excellence qui rayonneront dans le monde entier“, a relevé Michel Guisembert, président de WSI France, cité dans un communiqué.

Le WSI et le projet de Lyon sont “l’une des solutions pour celles et ceux (…) qui se demandent comment faire pour répondre aux marchés faute de mains d’œuvre qualifiée“, a-t-il souligné. 

Le président de la métropole de Lyon David Kimelfeld, a exprimé sa “fierté” de voir la France, à travers Lyon, être le pays hôte de la WSI 2023.

Pendant les quatre jours du concours, plus de 1.600 jeunes compétiteurs, et plus de 50 métiers seront représentés. Quelques 200.000 visiteurs sont attendus cette année encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *